Super, tu as une idée de projet en tête et tu as décidé de te lancer. Mais attention ! Le side project n’est pas un projet comme les autres. De nombreux pièges t’attendent. Voici donc 10 astuces qui te permettront de mettre toutes les chances de ton côté pour rater ton projet.

Se lancer sans connaitre ce dont on a besoin

Utiliser les outils que l’on maitrise ? Naaaaa, je préfère perdre un max de temps à apprendre quelque chose de nouveau, quitte à ce que mon projet dure beaucoup, beaucoup plus de temps, que je perde ma motivation, et que mon projet capote.

Au fait, si le but de ton projet est d’apprendre quelque chose de nouveau, oublie cette astuce.

Garder son projet secret jusqu’au bout

T’es fou ! Je ne vais pas parler de mon projet. On va me voler l’idée. En plus, les gens vont vouloir me donner leurs avis, points de vue et conseils. Non, merci. Je préfère avancer tout seul, la tête dans le guidon.

Travailler avec quelqu’un qui n’a pas la même vision que soi

On dit que les opposés s’attirent, je crois qu’avec mon coworker, on s’est bien trouvé. Il a des idées totalement différentes des miennes sur le projet et on passe notre temps à confronter nos points de vue. Génial ! Ça c'est du brainstorming.

Implémenter toutes les fonctionnalités avant de lancer son projet

J’ai vraiment plein d’idée de fonctionnalités pour mon produit et il ne sera terminé qu’une fois que je les aurait toutes implémentées. Bon ok, ça va prendre du temps. Mais il faut que mes utilisateurs accèdent à l’outil le plus complet que je puisse leur proposer !

Démarrer plusieurs projets en même temps

J’ai tellement d’idée en tête qu’il vaut mieux que j’en attaque plusieurs à la fois. Ça me permettra de les lancer plus vite. Bon, même si ça me prend un peu de temps pour me remettre dans un projet, puis dans l’autre, puis dans l’autre, … je suis sûr que ça m’en fera gagner à la fin. Les ordinateurs bossent bien en parallèle pour aller plus vite.

Travailler sur mon projet de temps en temps

Je n’ai pas vraiment le temps de bosser sur mon projet en ce moment. Du coup, j’en fais un peu quand j’en ai le temps, et l’envie. Il me faut souvent une bonne heure pour savoir où je m’étais arrêté la dernière fois, mais au moins, je ne lâche pas.

Sauter d’une idée à l’autre

Yes ! J’ai trouvé une idée révolutionnaire qu’il faut absolument que je développement MAINTENANT. Sinon cette opportunité va me passer sous le nez. Tant pis si je mets en stand-by le projet sur lequel je bosse. Je le reprendrai plus tard.

Lancer un projet pour le revendre derrière

L’argent, y’a que ça qui compte. Du coup, je vais faire un projet qui soit vraiment sexy pour attirer un potentiel acheteur. Bon, je ne vais pas avancer aussi vite que si c’était quelque chose qui me passionne… mais l’argent, quoi !

Les détails font le succès d’un projet

Une fois toutes les fonctionnalités développées, il faut que mon projet soit le plus beau possible. Du coup, je vais passer le plus de temps possible à fignoler les détails. Comme on dit « les petits détails font les grands projets ». Ca va encore retarder la sortie de mon projet et demander un peu plus de boulot le soir, mais il sera PARFAIT.

Se lancer sans y réfléchir en amont

Pas besoin d’étude de marché, de MCD ou de roadmaps. Plus je commence tôt à développer mon projet, plus vite il sera terminé. Je verrai au fur et à mesure pour cadrer certaines parties de mon projet.

#oupas

Bon, tu l’as compris. Il ne faut PAS suivre ces astuces. C’est vraiment ce qui ne faut pas faire lorsqu’on se lance dans un side project.

Au cours des prochaines semaines, nous te donnerons des vraies astuces pour réussir ton side project. Alors « keep in touch » !

Article écrit à plusieurs mains avec certains de nos membres :

Si tu souhaites aussi te lancer dans un side project mais que tu ne sais pas par où commencer, rejoins la communauté Sideclub qui t’aidera dans ta recherche de réponses.